•   

    Cassandre F. Amaranthe

    Editions Rebelle 
    Collection Lune de Sang 
    Nombre de pages : 398
    Date de sortie : Octobre 2012

     

    Tome 1 : La Prophétie  (parution 21 juin 2010)

    Je suis Allie McKanaghan. Je menais une vie de lycéenne paisible, jusqu’à ce que tout bascule un 31 octobre, le soir de mon anniversaire. Malgré moi, je suis le témoin d’une scène sanglante qui me mène à faire la connaissance d’un type énigmatique, presque irréel. Ce même type qui semblait me suivre depuis un moment. 
    Il se prénomme Gabriel, et c’est un vampire. Oui, un vampire. Grâce à lui j’ai découvert qui j’étais et tout ce que mes parents m’ont dissimulé pendant tant d’années. Sachez que nous ne sommes pas seuls dans notre monde. Des créatures surnaturelles, celles des contes de fées et celles des films d’horreurs vivent parmi nous… Depuis le jour de notre rencontre, « on » ne cesse de vouloir me tuer, et pour couronner le tout, je suis la clé d’une prophétie dont personne ne sait rien. 
    Nous avons tous une Destinée, et la mienne me mène tout droit en Enfer...

     

    Tome 2 : Samhain   (parution septembre 2012)

    J'ai découvert que la nuit d'Halloween pouvait vraiment être à la hauteur de sa réputation. Ce soir-là, mon existence a basculé dans les ténèbres, alors que je fêtais dignement mes dix-huit ans. Désormais, plus rien ne sera comme avant. Jamais. Mon nom ? Aliénor McKanaghan. Mon histoire ? Je ne la souhaite à personne. Nous avons tous une destinée, et la mienne... la mienne m'a menée tout droit en enfer. Je ne sais pas comment tout ça va se terminer, mais mon instinct me dit que ça sent le sapin...

    Allie, ou Aliénor McKanaghan, semble être une adolescente comme les autres pourtant son éducation est totalement surprenante : elle sait manier les armes, se battre et suit un entraînement bien particulier avec ses parents. Sauf que le jour de ses 18 ans, jour d'Halloween, elle va découvrir le vrai monde dans lequel elle vit... 

    Interview de l'auteur ICI -CLIC

     

    A modifier

    J'ai apprécié la première partie du livre. On fait connaissance avec l'héroïne, elle comprend qu'il y a des choses qui clochent et surtout elle rencontre Milàn. Si je ne me suis jamais totalement identifiée à elle car elle nous montre un côté enfantin et irréfléchi... les émotions qu'elle a pu ressentir, je les ai aussi ressentie ! Tristesse, peur, incompréhension, colère et jalousie ! Je suis passée par différentes phases et j'ai cru que mon coeur allait chavirer. 

     

    L'auteure nous plonge dans un monde fascinant et dur. Durant la première partie, j'ai, au départ, pensé que j'avais à faire à un livre à destination des jeunes adultes. 

    Un peu décontenancée, j'appréciais quand même ma lecture, puis quelques scènes (savoureuses) m'ont laissé bouche bée... 

    La seconde partie m'a littéralement scotché ! Bien évidemment je m'attendais à cela mais les émotions ressenties m'ont empêché de ressortir tant que je n'étais pas arrivée au bout ! Impossible de lâcher prise ! 

    L'héroïne déclenche tout ce qui lui arrive et si je sais que je n'aurai pas agi toujours comme elle le fait, il n'en demeure pas moins que j'ai eu l'impression de vivre la même chose qu'elle. 

     

    Mais Allie n'est pas seule non plus... les personnages secondaires sont aussi très intéressants. 

    J'ai aimé Milàn ! Oh !!! Il m'a captivé, fasciné, énervé... Mais diable que je l'ai aimé ! 

    Et j'ai aussi adoré Morgan Carpenter (joli le clin d'oeil, j'ai véritablement apprécié) et Christopher, les deux meilleurs amis d'Allie. 

    Par contre, il y a un personnage, Harmony, avec lequel je ne suis pas à l'aise. Je ne sentais absolument pas et si elle est toujours présente pour aider, je continue à me dire que Allie devrait s'en méfier. (Vi, avec moi, ils prennent vraiment vie) 

     

    Si aux premiers abord on peut trouver que c'est du déjà-vu (prophétie, Samhain, guerre manichéenne); sans conteste la plume de l'auteure le fera oublier. Je suis restée captiver ! Elle a su également me surprendre, surtout lors de la seconde partie du livre où pour le coup, l'action et les rebondissements vont bon train. 

    Ca va crescendo, l'angoisse reste présente le tout enrobé d'une petite pointe d'humour (et des références ciné absolument délicieuses...). 

    Concernant la prophétie de fin du monde, je ne sais pas si c'est moi ou pas... mais je me suis fait la réfléxion deux-trois fois qu'il pourrait s'agir d'une saison "Buffy", non pas que l'on retrouve tous les éléments mais c'est surtout la façon dont elle est écrite. ^^

    Et nous avons le droit à une fin... digne de ce que j'en attendais, et bien évidemment je n'avais pas de mouchoirs à mes côtés ! 

     

    Samhain est pour moi un magnifique coup de coeur qui a été au-delà de mes espérances. L'histoire captivante est remplie d'action et de rebondissements. On reste scotché au fauteuil et l'on veut arriver au bout de cette aventure le plus rapidement pour enfin savoir. 

    L'auteure a une plume superbe qui a su transmettre un très large panel d'émotions très puissantes. 

    J'ai hâte qu'il y ait le tome 2 pour retrouver Allie et Milàn ;D

    Merci Cassandre pour cet exquis roman. 

     

    Un autre avis...

     

    Alors je dois dire que ce qui m'as taper dans l'oeil avec ce livre, c'est la couverture. J'étais persuadée qu'il s'agisait d'une histoire d'époque, mais j'ai vite découvert que ce n'était pas le cas, alors que je me suis 'pourquoi pas'.

    J'ai donc découvert l'univers d'Alli. De part son éducation elle à toujours su qu'elle n'était pas comme les autres. Depuis son plus jeune âge, ses parents et même sa grand-mère lui ont enseigner l'art de se battre, armée ou pas. Elle pensait menée une petite vie parfaite jusqu'au soir de ses 18 ans où elle est témoin d'un fait aussi étrange que monstrueux. Alors qu'elle n'attend qu'une chose de ses parents, ces derniers partent à l'étranger sans lui donner plus d'explications.

    Sa vie va alors basculer. Elle va rentrer dans le monde des démons de la manière la plus violente qu'y soit. Malgré elle va pouvoir compter sur Milan, un hydride, mi vampire mi démon. Et les choses vont s'enchainer à une vitesse folle.

    Pour un livre que je pourrai qualifié de 'Jeunesse' mais j'ai été agréablement surprise. L'action est continue durant tout le livre à tels point que parfois on peu si perdre. J'ai dit relire plusieurs fois un passage pour être sure que j'avais bien compris que l'histoire faisant un bon dans le temps.
     Après je dois aussi avouer que j'ai parfois eu envie de secouer Alli. Elle peut être à la fois attachante et chiante! Mais après son comportement peut être compréhensive quand même, ou pas ^^
     

    En fin de compte il y a tout ce que j'aime dans ce livre: des démons, vampires et autres lycanthropes, de l'action, et brin d'amour! Un bon cocktail

    Pin It

    votre commentaire
  • Les Royaumes Cachés: tome 1 : L'Ange Gardien

    Les Royaumes cachés

    Tome 1, l'Ange Gardien

    Malika Hess 

     

    Présentation de l'éditeur

    Mélanie s’enfuit de chez elle, de son infernal quotidien qui la coupait du monde : famille violente et meilleure amie assassinée, elle souhaite la mort. Mais en s’évanouissant dans le froid de l’hiver, elle se réveille chez le mystérieux Mathias qui l’observait depuis la veille.

    Avec lui, elle se sent en sécurité et enfin sereine, tandis qu’il lui offre protection et soin. Mais son souhait de mort a été entendu par un certain Jason, déterminant celui-ci à l’envoyer dans le néant.

    Mélanie connaîtra l'angoisse, le délice, la colère, l'amour, l'émerveillement... et la renaissance. Allant de Paris aux endroits les plus improbables, elle découvrira deux Royaumes abritant des individus aux pouvoirs les plus extraordinaires.

    Votre vision du monde est sur le point de changer.
     

    Biographie de l'auteur

    J'ai commencé l'écriture à l'âge de 16 ans, en février 2012, car c'était pour moi le meilleur moyen de "matérialiser" mon imagination, ma créativité. J'ai d'abord commencé à m'intéresser à la lecture peu de temps avant mon grand saut. En ce moment, je suis étudiante en administration dans un hôtel en Suisse depuis août 2013, ce qui était mon rêve depuis longtemps. Je m'inspire en écoutant du rock alternatif, de la pop ou des compositions (musiques de films ou de bandes-annonces). J'ai encore un grand nombre de livres à écrire. Une vague d'idée m'a complètement emportée en été 2013, peu de temps avant que je commence à travailler. Je m'étais dépêchée d'acheter un petit calepin pour déverser la chute d'eau de mes idées... et c'était une très, très grande chute d'eau. Une fois mon premier livre lu et relu, j'ai envoyé mon manuscrit à plus d'une dizaine de maisons d'éditions. Je n'ai eu que deux ou trois réponses personnalisées. Toutefois, personnalisées ou non, je n'ai eu aucune réponse positive. Alors, en remarquant quelques avis satisfaits à propos de l'auto-publication, j'ai décidé de suivre cette voie. Certains sites ne m'attiraient pas du tout, jusqu'à ce que je tombe sur Kindle d'Amazon. Depuis, j'ai saisi ma chance et ai fait LE pas que je convoitais de faire depuis longtemps.
     
     
     

    Mon avis

     
     
     
     
    Pin It

    votre commentaire
  •  

    « Papa »

     

    Un poème qui m’a particulièrement touchée.
    J’aurais pu l’écrire, tellement il me parle de mes émotions, ressentis, sensations…
    La seule différence, c’est que le mien est encore là, me tourmentant,
    Me faisant me sentir petite et nulle si souvent.
    Rabaissée, critiquée, ignorée, voilà ce que j’aurais ajouté…
    Il aurait suffi d’un rien pour que je me sente aimée, soutenue appréciée…
    Il aurait juste fallu qu’il soit différent, humain et moins intolérant…
    J’aurais donné tellement pour qu’il soit fier de moi
    Pour qu’il me dise je t’aime en me serrant dans ses bras.

     

       

    Un recueil de poèmes, que je vois aussi comme un journal…
    Des morceaux d’époques et de souffrances vécues.
    Celui d’une femme qui ne demande qu’une chose : de l’amour.
    Au travers de ses mots, on la découvre femme et petite fille à la fois.
    Elle manque de confiance en elle, on le ressent au fil des pages.
    Elle est forte et fragile à la fois, louve et femme enfant pour celui qu’elle aime.
    Elle a besoin des autres pour exister, elle qu’on a tellement brimée.
     
    « Marie, ma fille », m’a beaucoup touchée, tellement d’amour non exprimé
    Et si peu de reconnaissance…
    Beaucoup d’indifférence, celle des autres.
     
    « La solitude » m’a également surprise par la similitude de nos sentiments :
    « la solitude n’est pas d’être seule, C’est plus profond que ça.
    C’est regarder autour de soi et se dire : qui sur cette Terre s’intéresse vraiment à moi, qui a envie de passer du temps avec moi ? …. Personne ! »
     
    Je le ressens tellement ce sentiment d’inutilité, de perte de temps, d’abandon…
    L’impression que quoi qu’on fasse, de toute façon, tout le monde s’en moque…
     
    Ce livre m’a interpellé par tout ce qu’il évoque, cette solitude, ce mal enfoui, ce manque de communication,
    Ce manque d’amour…
    Elle en donne à ses enfants, à ceux qui en veulent, elle a juste envie d’aimer et d’être aimée.
    D’être quelqu’un enfin, d’exister…
     
    Bref ce petit livre est prenant, bouleversant parfois, il nous touche au fond du coeur.
    On ne peut pas le lire sans être touché quelque part...
    Une vraie leçon de vie...
     
     
    Pin It

    votre commentaire
  • La famille Stanton
    Tome 1 : A la conquête du Marquis
    de Vanessa Kelly

     

    Résumé (trad BdP) :

    Depuis la perte de ses parents, Meredith Burnley se contente d'une vie solitaire et s'occupe de sa demi-sœur plus jeune, Annabelle. Mais la paix que connait Meredith éclate lorsque son oncle prévoit de la marier à son fils pour mettre la main sur son héritage. Désespérée, Meredith n'a plus le choix : elle doit fuir avec Annabelle se réfugier chez leurs grands-parents qu'elles ne connaissent pas. Mais leur arrivée va remettre au jour un ancien scandale familial... Et fait naître une romance inattendue.

    Heureuse d'avoir enfin retrouvé ses petites filles, la grand-mère d’Annabelle est résolue à convaincre son neveu, Stephen Mallory marquis de Silverton, d'abandonner sa vie de débaucher afin qu'il épouse Annabelle. Stephen est clairement captivé, mais par la mauvaise sœur ! Déterminé à faire Meredith sienne, Stephen entame un jeu de séduction qui la laissera sans autre choix que de soumettre à son désir...

     

    Résumé Elea BdP

    Meredith et Annabel ont toujours vécu de manière assez indépendante depuis la mort de leurs parents.
    Ces deux demi-soeurs doivent pourtant accepter de recevoir leur oncle sous leur toit, qui détient la tutelle d'Annabel, ainsi que sa femme et son fils.
    La santé d'Annabel se dégrade alors rapidement, et Meredith est soumise à une menace odieuse : elle doit épouser son cousin, sinon ils enfermeront sa sœur dans un asile. La jeune femme décide d’entraîner sa sœur dans sa fuite, et de faire appel à la famille de cette dernière pour les sauver.
    Elle fera ainsi la rencontre de Lord Silverton, le cousin d'Annabel, qui ne la laissera pas indifférente. Seulement voilà, Annabel a besoin de se marier rapidement pour ne plus être sous le joug de leur oncle, et leur famille se tourne alors vers Silverton pour assumer cette charge. Mais celui-ci n'est pas attiré par la bonne soeur et n'a d'yeux que pour Meredith.

     

     

     

     

    Une lecture que j'ai beaucoup appréciée. J'aime évoluer dans cette époque surannée où les différences de classes sont mises en avant. Je trouve que l'auteur décrit très bien la dérision des diktats de l'époque.

    J'ai adoré l'histoire d'amour de Meredith et Stephen. Bien le mariage du Marquis soit clairement orienté vers Annabelle - qui est sensée de par sa naissance, lui convenir davantage -, lui est clairement attiré par sa sœur qui le séduit par son dévouement, sa fierté et son esprit, sans oublier sa beauté.

    Plus on veut le pousser vers Annabelle, plus il va vers Meredith, malgré tout ce qui apparemment les sépare. Il est têtu et déterminer à la convaincre de l'épouser.... J'aime ça ! J'aime aussi son coté chevaleresque et protecteur envers les deux soeurs. Clairement, cette époque pour ce coté là, me plait beaucoup.

    Il est vrai que le coté dévoué et le sens du sacrifice de Meredith est parfois un peu "énervant", même si je peux comprendre que l'on se sacrifie pour sa petite sœur, mais de là à jouer son propre avenir et son bonheur avec l’homme que l'on aime, ça dépasse mes possibilités. Mais j'aime trop ces ambiances "austenienes".... 

    De son coté Annabelle tombe amoureuse de Robert, ce qui arrange et soulage tout le monde. Ce que je trouve dommage c'est que leur histoire soit si peu développée.

    J'ai eu aussi l'intuition que Sophia et Trask, nous couvaient une histoire d'amour, sans savoir encore qu'ils faisaient l'objet du tome 2, ce dont je me réjouis. Je pense qu ces deux-là, ça va faire des étincelles. RV en Juillet !

    J'ai été clairement écœurée par la bassesse de leur oncle et de leur cousin, qui sont vraiment prêts à tout pour de l'argent. Ce qui est le pire, c'est d'imaginer qu'autrefois ce genre de choses arrivait vraiment, sans que personne ne puisse intervenir.

    Heureusement de ce coté là notre monde a un peu évolué, mais parfois de sordides histoires d'argent causent encore bien des dégâts.

     

    Conclusion  : j'ai passé de très bons moments avec ce livre et j'ai hâte de lire le tome 2.

    J'aime la plume de Vanessa Kelly et son style d'histoires, qui correspond à ce que j'aime, soit la collection Milady Pemberley et son romantisme, avec une touche "austeniene". Je ne vais pas me refaire j'adore ça, je resterai romantique jusqu'à la fin de mes jours et c'est tant mieux.

     

     

     

     

    Tome 2 : A la conquête du comte

    Pin It

    votre commentaire
  • La symphonie des Abysses
    Carina Rozenfeld

     

    Vous pensiez être au Paradis ? 

    Un gigantesque atoll, des plages de sable fin, une eau turquoise... 
    Un mur infranchissable.
      
     
    Il vous faudra d'abord vivre en enfer :
     
    Article 1 : Tout contact physique, toute marque d'amour sont proscrits. 
    Article 2 : Il est interdit de chanter, d'écouter ou de faire de la musique. 
    Article 3 : Quiconque se livrera à ses activités illicites sera mis à mort.
    Vous n'êtes personne. 
    Vous apprendrez à obéir.
     

     

    L'Anneau, cet immense atoll avec en son centre le Cercle - une étendue d'eau de mer parfaitement circulaire - est cerné par le Mur, une haute barrière d'une trentaine de mètres, électrifiée, infranchissable. Sous son ombre, des hommes et des femmes vivent là, répartis dans des villes et villages si éloignés les uns des autres qu'ils ont oublié leurs existences respectives.

    Un point commun relie pourtant ces différentes communautés : le Règlement Intérieur et son code ultra restrictif. Trois personnages principaux : Abrielle, Sa et Ca.

    Trois destins différents qui vont finir par se croiser pour composer la mystérieuse Symphonie des Abysses. Abrielle est une réminiscente. Elle porte en elle des mélodies et des chants dans un village où la musique est strictement prohibée, où la pratiquer est devenu un crime. Jusqu'au jour où elle entend un chant qui vient des profondeurs de la mer : la Symphonie des Abysses.

    C'est pour cette raison qu'elle devra tout quitter et laisser derrière elle les seuls repères de son existence...

    Quant à Sa et Ca, deux Neutres, ni hommes ni femmes, ils s'aiment dans une ville où les sentiments sont interdits. Deux futurs hommes qui vont devoir fuir leur quotidien afin de devenir les adultes qu'ils veulent être. Tous les trois finiront par se retrouver afin de construire leur identité et changer le destin de l'Anneau, grâce à la Symphonie des Abysses...

     

     

    La Symphonie des Abysses, livre 1

     

    J'ai beaucoup aimé ce livre.

    Son ambiance est spéciale. Le monde parait être magnifique par ce qui l'entoure "des plages de sable fin, une eau turquoise... " Mais en fait ce monde n'est que brimades et contraintes. 

     

    J'ai beaucoup aimé la première partie avec Abrielle et sa mère. L'auteur nous immerge avec une grande précision dans ce monde si ordonné et sans réel espoir de changement. 

    On se pose de nombreuses questions d'où vient cet Anneau ? Pourquoi ce mur ? Que s’est-il réellement passé quand le père d’Abrielle a disparu ? Où est-il passé ? Les questions se glissent en nous au long des pages et n'ont pas encore de réponse... 

    J'ai eu un peu plus de mal avec le monde de Sa et Ca, du fait des "iels", disséminés un peu partout. Ça m'a perturbée, mais c'est plutôt original d’inventer des pronoms personnels comme ça, et on comprend vite que "iel" ce n’est ni Il, ni Elle c’est les deux, ce n’est aucun des deux, c'est Neutre ! J'ai aimé découvrir ce monde là aussi... Enfin ce qu'en a dit l'auteur...  Je n’aimerais pas vraiment vivre dans un monde où tout contact est banni... pas plus que dans un monde sans musique, et où chaque journée ressemble à la suivante. La routine est ennemie de l'espoir. 

    Le rythme de ce livre est lent du fait des nombreuses descriptions, des modes de vies des deux cotés, mais étrangement cela ne m'a pas du tout dérangée. Je pense que c'est dû à la magie de l'écriture de l'auteure.

    Tout est bien posé, l'écriture est addictive, on s'immerge tellement bien dans ce livre, que l'on vit au rythme des 3 héros principaux, on souffre et espère avec eux. Et je me suis souvent vue, dans la mangrove, sur la plage, dans la tempête... j'ai ressenti la magie des Abysses, comme si une sirène essayait d'attirer les personnages.... vers quoi ??? Mystère. 

    Pour finir, c’est un roman magnifique sur l'amour, sur la vie, sur la différence, sur l'acceptation de soi. Il nous emporte dans une aventure incroyable, fantastique et douce. Les décors sont tellement l’authentiques que l'on s'y croirait,  l'histoire, nous charme et nous envoûte. Vivre n’a jamais été aussi important, aimer n’a jamais été aussi incroyable, difficile et facile à la fois. 

    Ce roman nous montre comment vivre avec l’amour, la musique, ou comment vivre tout court, se défaire de ces chaines qui nous asservissent pour aller vers une quête de la vie, tout simplement.

    Et on se retrouve à la fin comme 2 ronds de flans .... argh .... je veux la suite.... Je veux savoir... 

     

     La Symphonie des Abysses, livre 1

    Lecture très sympathique !

     

     

     

     

     

    Pin It

    votre commentaire
  •  Les Chevaliers des Highlands - Tome 5 : Le Saint de Monica McCarty

     

    Les chevaliers des Highlands
    Tome 5 : Le Saint
    de Monica McCarty

    Editions J'ai lu pour Elle
    Collection Aventures & Passions

     

    Résumé (Trad BdP)

    Magnus MacKay est le Highlander dans toute sa splendeur : dur, fier, capable de conquérir n'importe quel lieu et de défier tous ses ennemis. Surnommé ''le Saint'' en raison de son refus de parler des femmes, mais aussi pour son commandement froid et ferme, Magnus cache un douloureux secret. Ce n'est pas sa vertu et sa piété qui lui font garder le silence, mais une blessure d'amour et une perte qui l'ont tant fait souffrir qu'il ne peut supporter d'en parler. Mais quand la femme qui l'a un jour refusé est fiancée à son ami, Magnus va devoir faire face à sa plus grande bataille.

    À la fois beauté sauvage et innocente, Helen a choisi le devoir familial à son désir pour Marcus. Désormais, la colère dans les yeux du guerrier est le miroir du regret dans son propre coeur. Mais alors qu'un subterfuge mortel menace le Roi et sa Garde, Helen jure de rétablir ses erreurs de jeunesse. Toutefois, les secrets de Magnus et sa volonté de fer ne seront pas de nouveau facilement ébranlés par la tentation. Mais alors que le danger rôde, le Saint devient peu à peu le pécheur...

     

     Les Chevaliers des Highlands - Tome 5 : Le Saint de Monica McCarty

     

     

    Un nouveau  tome plein d’action, de trahisons et bien sûr d’amour.

    Personne ne sait y faire mieux que Monica McCarthy pour nous emporter avec ses  highlanders !

    Le résumé étant assez clair, point n’est besoin d’en rajouter. Sauf qu’un événement de taille, viendra nous perturber dans ce tome-là.

    Nous assistons une fois encore entre le combat d’un homme pour une femme, mais pas n’importe laquelle, celle qui est responsable de son surnom dans la Garde Secrète du Roi.

    L’histoire démarre avec Magnus Mackay, juste avant son entrée dans la garde secrète. Cela fait plusieurs années qu’il rencontre, Helen Sutherland de Moray en secret.  Ils sont jeunes et fougueux, amoureux mais sans se l’être jamais avoué vraiment. Bien sûr ils sont issus de deux mondes différents, donc à priori cette histoire d’amour naissante a peu de chance d’aboutir dans l’époque où ils vivent.  Ils vont être découverts et Magnus demandera alors, malgré tout ce qui les sépare, à Helen de l’épouser, mais voilà... Helen dira non, ou plutôt ne dira rien puisque plusieurs raison la poussent à le laisser partir. Toute l’histoire commence et finit sur un quiproquo ou un manque de communication... Classique non ???

    Ensuite Magnus rentrera dans la Garde secrète et aura le surnom « le Saint » car aucune femme ne l’intéressera  désormais.

    *************

    Magnus Mackay est bien un homme…  têtu et buté, le devoir d’abord, les sentiments ensuite…  Si toutefois c’est encore possible ; à force de se montrer têtu, on passe parfois à côté du bonheur. Heureusement que l’auteure termine toujours bien ses romans… Mais cette fois, c’est une note amère qui se glissera dans ce livre.

    Les personnages en parallèle avec Magnus et Helen (quelle nouille par moment celle-là)  sont William Sutherland, le frère d’Helen et Muriel la guérisseuse du clan. Une vraie femme de caractère elle, mais pour de bonnes et tristes raisons.  William sera buté et borné tel le comte qu’il est, durant un moment, mais face à la détermination de Muriel, il rendra finalement les armes...

    Ah ça fait du bien...

    Donc en conclusion, car je ne peux absolument pas spoiler le livre, même pas possible,  ce roman est un peu à l’image des précédents tomes de la saga, avec un gros bémol que l’on découvre très vite au début.

    On y retrouve nos highlanders fidèles et courageux, dévoués à leur Roi sans aucune restriction, leurs combats personnels avec des ladies ou demoiselles qui ont du caractère (enfin presque tout le temps), des combats sanglants cette fois, face aux ennemis acharnés à destituer et à tuer le roi, des voyages encore et toujours dans de merveilleuses contrées d’Ecosse, où j’aimerais aller un jour…

    De l’action de l’amour, du sang, du suspens, le cocktail imparable de Monica Mac McCarthy pour nous faire adorer chacun de ses Highlanders.

    Le prochain tome, La Recrue, par contre risque d’être du genre très animé aussi, quand on sait de qui il s’agit... Vous le saurez en lisant le livre... Vous ne voudriez quand même pas tout connaitre avant !!!

    Je dirai en conclusion, que j'ai un tout petit peu moins aimé ce tome-là, à cause du gros bémol dont je vous parlais au début. Grosse sentimentale je suis, donc ... Mais j'aime plus que tout, ces histoires de Highlanders.

     

     

     Les Chevaliers des Highlands - Tome 5 : Le Saint de Monica McCarty

    Pin It

    votre commentaire
  • Les anges mordent aussi - Sophie Jomain

    Felicity Atcock
    Tome 1 : Les anges mordent aussi

    de Sophie Jomain

    Editions Rebelles ou Le livre de Poche

     

    Résumé
    « J’ai vraiment pas de bol, il aura suffit d’une morsure, d’une seule, pour que je me retrouve embarquée dans une histoire sans queue ni tête. Je ne sais pas exactement comment ça a commencé, et je ne sais pas non plus de quelle manière tout cela va finir. Quoi qu’il en soit, celui qui fera en sorte que les jeunes vampires arrêtent de s’enterrer dans mon jardin, sera mon héros. Et si en plus il est beau, riche et intelligent, je ne me plaindrai pas ! Je veux retrouver ma vie d’avant, tranquille et… ennuyeuse à mourir. »
    Sauf qu’en voulant éloigner les ennuis, il arrive qu’on en attire d’autres… à plumes.

    L'auteur en parle
    Mâtiné d'érotisme, "Les anges mordent aussi" n'est pas, a priori, destiné au public adolescent. Cependant, pour les jeunes lecteurs avertis, l'écriture est légère et leur permettra de passer un moment de pure rigolade. Pour vous donner un élément de comparaison," Les anges mordent aussi", c'est un bit-lit/chick-lit du style de la "Communauté du sud"....

     

     

    Les anges mordent aussi - Sophie Jomain

     

     

    Commencé dans le TGV, en revenant du Salon du Livre de Paris où je l’avais acheté - je l’ai fait dédicacer par la même occasion, Yes !!! - je l’ai dévoré.

    Pauvre Félicity, j’ai envie de dire… il ne lui arrive que des catastrophes…. Enfin si se faire mordre par un mâle, beau gosse à tomber, après avoir passé une nuit torride en est une (en plus elle ne se rappelle de rien) mais forcément elle avait bu un peu beaucoup… bref sa mémoire lui joue des tours….

    Sa copine Daphné par contre,  n’a pas froid aux yeux ni ailleurs, d’ailleurs !!! Elle, les vampires et autres créatures étranges ça ne lui fait pas peur. Elle m’a bien fait rire avec Tony, son « proprio » qu’elle retrouve mort dans son canapé, puis ressuscité dans le jardin de Félicity… Enfin au début évidemment on ne rit pas trop mais son « retour » lui, est cocasse. Les vampires « nouveaux nés » comme chacun le sait sont très chauds, heu pardonnez-moi ce terme, incongru, surtout quand on parle de quelqu’un de mort ! Mais c’est vrai !! Il saute sur tout ce qui bouge …lol

    On va rencontrer aussi Terrence, le policier chargé de l’affaire, car au départ c’est un homicide, mais très bizarre… Qui est ce mystérieux policier et sa collègue Stephenie, avec qui il entretient des relations étranges….

    Puis d’autres vampires atterrissent chez cette pauvre Féli qui commence à en avoir marre de les attirer, d’autant qu’on les dirait « amoureux » d’elle… Quel est ce mystérieux charme ? Pourquoi elle ? Pourquoi ne se transforme-t-elle pas puisqu'elle aussi a été mordue ? Et revient aussi à la charge Stan le beau Stan… hummmm., celui qui l’a mordue.  Il a décidé qu’elle serait sa « chose » et elle en devient folle de rage, mais devra se soumettre (encore une fois…. ) pour la bonne cause… Féli ne sait pas dire non, et ça la met très souvent dans des situations plus que douteuses….

    On fait également la connaissance de sa tante, une sorte de fol-dingue qui a jadis parlé et écrit sur les vampires, et est considérée par tout le monde, comme ayant un grain… Qui peut croire que les vampires existent sans passer pour dingo, n’est-ce pas ??

    Donc entre tous ces hommes, vampires, anges, dingues, il y a de quoi perdre la tête...  non ? Tout cela nous donne, en définitif, un roman plein de drôlerie, des scènes à faire frétiller certaines parties de notre anatomie, des personnages masculins que j’aimerais croiser dans mon jardin...

    Le style est fluide, on ne s’ennuie pas une seconde... Bref c'est une histoire qui ne vous laissera pas indifférents !! L’auteure Sophie Jomain, est française (il faut le noter, il n’y a pas que les US qui ont de bons auteurs) et très sympathique, (croisée à Paris). Elle nous offre là une petite merveille de divertissement en matière de lecture, d’autant que ce n’est pas un livre de vampires, comme les autres ! Ce mélange anges/ vampires donne des scènes peu banales... Un pur bonheur donc ! Pour ma part, j’ai hâte de lire le tome 2.

    Je ne connaissais pas du tout cette auteure mais j’ai été vraiment conquise par ce roman.

    Nul doute que vous aussi !

     

    Les anges mordent aussi - Sophie Jomain

    Pin It

    votre commentaire
  •  Beautiful disaster
    Jamie Mac Guire
    Editions J'ai lu

     

     

    Résumé :
    Travis Maddox est sexy, bâti comme un dieu et couvert de tatouages. Il participe à des combats clandestins la nuit, et drague tout ce qui bouge le reste du temps. Exactement le genre de mec qu’Abby doit éviter si elle veut reprendre sa vie en main. Mais Travis insiste et lui propose un pari. Si elle gagne, il renonce au sexe pendant un mois. Si elle perd, elle s’installe chez lui pour la même durée. Ce que Travis ignore, c’est qu’il a affaire à bien plus joueur que lui… Une fois toutes les cartes abattues, seront-ils vraiment prêts à suivre les règles établies ?

     

    Résumé (traduction BdP)
    La nouvelle Abby Abernathy est une bonne fille. Elle ne boit pas, ne jure pas, et elle possède le pourcentage approprié de cardigans dans son armoire. Abby est persuadée d’avoir mis suffisamment de distance entre elle et son passé, mais lorsqu'elle arrive à l’université avec sa meilleure amie America, le chemin vers un nouveau départ est rapidement mis à mal par « l’homme aux liaisons sans lendemain » de l’université.
    Travis Maddox est exactement ce qu'Abby a besoin d’éviter. Il passe ses nuits à gagner de l’argent avec ses poings sur le ring, et ses journées à l’université en tant qu’étudiant charmeur. Intrigué par la résistance d’Abby, Travis la prend au piège d’un simple pari, la forçant à entrer dans sa vie. S’il perd, il devra s’abstenir de toutes relations sexuelles durant un mois. Si Abby perd, elle devra vivre avec lui dans son appartement durant cette même période de temps.
    Mais dans un cas comme dans l’autre, Travis n’a aucune idée qu’il vient de trouver son égale…
     

     

    Beautiful Disaster

     

    Beautiful Disaster est une parution New Adult dont j'ai énormément entendu parler...

    Tout le monde est tombé en extase devant Travis !!!  J’en ai entendu beaucoup, et moi quand j’entends tout le monde se pâmer, je deviens méfiante. J’ai donc pris mon temps, puis me suis finalement décidée à le lire.

    Le fait que je ne sois plus une NA mais plutôt une OA (Old Adult…) lol … me faisait craindre le pire.  Pour rien du tout... en fait, j’ai passé un très bon moment avec Abby et Travis.

     

    L’histoire

    Une histoire classique : deux jeunes se rencontrent et à la suite d’un pari "piège" Abby va aller habiter chez Travis. Nous ne savons rien de son passé, si ce n’est le fait qu’elle le cache et que son amie America en fait partie. Elle s’habille de façon classique, ne fait pas de vagues et ne boit pas.

    Face à elle un garçon sexy à tomber, qui étudie, mais en même temps pratique la boxe en combats clandestins. Le bad boy tombeur - une fille chaque soir - dans toute sa splendeur, qu’il vaut mieux éviter comme la peste.

    Mais tout n’est qu’apparence, d’un côté comme de l’autre.

    Abby, à cause ou grâce à son père, est une championne de poker depuis ses 13 ans. Bien sûr elle cache son nom, car il est connu de tous et surtout de certaines personnes peu recommandables de la mafia…. Qui l’aurait cru ? Quant à son caractère aimable, il cache en réalité un tempérament de feu, je dirai même qu’elle peut être têtue comme une mule, ce qui m’a fait rager à de nombreuses reprises.

    Face à elle notre Travis canaille et gros dur, qui est en réalité un garçon tendre qui a perdu sa mère tout petit, et ne connaît que la manière forte pour s’exprimer. Il passe de fille en fille, à la recherche de.... 

    Leur rencontre est explosive. Abby reconnaît de suite en Travis les travers de son père qu'elle déteste (elle ne le voit plus depuis longtemps) et Travis cherche à la séduire sans succès… D'où l’idée du pari pour arriver à ses fins.

    Mais ce que femme veut… Travis va donc, faute de pouvoir la mettre dans son lit, devenir ami avec elle. Ils vont traîner ensemble partout et vont faire jaser. On leur prête évidemment une liaison, mais comme Travis utilise les femmes comme des kleenex (d’habitude ses liaisons ne durent qu’un soir) ces médisances vont cesser très vite et les gens verront finalement en eux des amis.

    De quiproquos en séparation, d'obstacles en trahisons, les deux héros vont essayer de s’apprivoiser. 

    Les personnages secondaires, leurs amis America et Shep (cousin de Travis) m’ont bien fait rire dans leur façon maladroite de leur venir en aide. Leurs personnages ont une réelle importance dans l’histoire. America prenant fait et cause et dans tous les cas pour son amie, mettra sa propre histoire d'amour en péril. Une amie comme ça, moi j'en veux une.... 

    Entre la colère d’Abby, mélangée avec l’amour qu’elle ne veut pas reconnaître, et les efforts de Travis, sa tristesse, son incompréhension face aux réactions de celle qu’il aime, on passe des moments riches en émotions. 

    Le beau gosse s’avère être un homme attachant, hummm on peut rêver quand même... !!! Il est plus maladroit que méchant et va s’attacher à Abby, à son corps défendant. Abby de son coté a peur d’une relation suivie, à cause de la part d’ombre qu’elle ressent chez lui. Le tout nouveau couple aura bien du mal à se stabiliser, toujours entre colère et non-dits….. Grrr ça m’énerve… !!! On dirait qu’ils n’arrivent jamais à être en phase et que finalement, être amis était mieux pour eux…

    Rassurez-vous malgré tout ce qu’elle va lui en faire baver, Travis ne lâchera pas l’affaire, comme on dit. Pourtant elle est coriace !!! Et l’arrivée du père d’Abby et de la mafia viendra pimenter tout ça, un peu rapidement mais bon...

    On assiste finalement dans ce livre à la naissance d’un amour compliqué, mais pas impossible et on verra comment chacun devra faire des efforts pour que leur couple marche. Comme dans la vraie vie en somme, version post ados !!!

    En conclusion j'ai bien aimé ce livre - bon pas autant que toutes mes jeunes amies - qui l'ont vécu différemment de moi - l'age joue quand meme dans ce cas là. Disons que je ne me trémousse plus devant un beau gosse, mais j'aime encore rêver... lol !!!

    Finalement, lire du NA ou YA, me procure des moments de lecture très plaisants et j'en suis ravie.

    Mon coté midinette fleur bleue (toujours présent et heureusement) a été comblé par ce livre, mon coté plus adulte a pesté devant certaines réactions, donc c'est positif !!!

    Un livre à recommander bien évidemment !!!

     

    Beautiful Disaster

    Pin It

    votre commentaire
  • Laurelenn

    Auteur Gala de Spax
    Editions Sharon Kena
    322 pages

     

     

     

    Résumé

    Laurelenn est une étudiante comme une autre, à un détail près… elle est métamorphe. La nuit venue, elle se transforme en chatte pour vagabonder et espionner la vie nocturne de ses voisins. 
    Un soir, elle assiste à une étrange scène qui va bouleverser son existence… un meurtre.
    À partir de ce jour, plus rien ne sera comme avant. Elle va devoir fuir et recommencer une nouvelle vie pour ne pas tomber entre les « griffes » des assassins qui la recherchent.

     

    C'est avec un grand plaisir que j'ai découvert l'univers de Gala de Spax. J’avais déjà vu et adoré la couverture de ce livre et devant les critiques pleines d’enthousiasme de mes partenaires les Reines de la Nuit, je me suis lancée … Je l’ai lu en 3 h !!! C’est tout dire…

    Je vais commencer par ce qui m’a un peu interpellée, comme ça c’est fait et puis de toute façon ce n’est pas vraiment grave, juste dérangeant.

    Alors le début est un gros pavé sur ma tablette. Est-ce dû au Ebook ou c’est normal ? Personnellement je n’aime pas les gros blocs, sauter une ligne de temps en temps est sympa pour le lecteur et ses pauvres yeux, bien martyrisés sur ce coup-là. Bref ça passe vite puisque les dialogues s'enchaînent… Mais bon.

    La deuxième chose qui me dérange, ce sont les fautes d’orthographe. Il y en a quelques-unes qui ont résisté à la relecture et correction. Il faut se méfier car elles sont quand même de taille .... accord, participe passé..

    Voilà maintenant que j’en ai terminé avec les choses qui fâchent (à noter que je suis toujours honnête dans mes chroniques ou critiques, le cirage de pompes, ce n’est pas mon style, même si j’adore l’auteur ou le livre) je vais passer à ma chronique pure..

     

    L’histoire

    Laurelenn est une jeune étudiante de 19 ans, métamorphe, qui est est capable de se transformer en une superbe minette toute blanche. Elle profite de cet « état »  pour épier ses voisins et surtout un beau jeune homme qui remue beaucoup en dormant… Vous me suivez là… Il ne porte rien pour dormir… Voilà vous savez tout... hummmmm …Quelle coquine !!  

    Mais un soir, tout va basculer, car elle va assister à un meurtre. À partir de ce moment, elle va être en grand danger et devra tout quitter et  changer de vie pour sauver la sienne.

    Elle retourne alors voir sa mère qui lui conseille de parler à Isa son arrière-grand-mère, qui est métamorphe comme elle, mais en beaucoup plus puissante, et qui pratique la magie….

    Elle va rencontrer son cousin Remy - qu’elle n’a pas revu depuis très longtemps - au chevet de son aïeule qui va lui en faire de belles…..  Et je ne dirai rien de plus sur l’histoire.

     

    Mon avis

    Ce roman, je l’ai dévoré d’une traite… J’ai été emportée au rythme des rebondissements de l’histoire. Je ne me suis pas ennuyée un instant. J’adore les histoires de métamorphes, lycanthropes, fées et divers autres êtres étranges. Là j’ai été servie. L’histoire nous emmène au gré des sentiments de Laurelenn, qui va être tiraillée dans tous les sens.

    Rémi est un homme que j’aimerais bien rencontrer moi…  hum des bras protecteurs… euh et pas que ça … Les petites culottes frétillent de plaisir et notre petit cœur palpite… puis bat plus fort.. hummmm .. Bon on se reprend.

    Darnell au début paraît étrange, puis « sympathique » mais il est vraiment un peu bizarre… J’ai dit un peu, non c’est pire que ça !! Il y a également d’autres personnages, soit attachants, soit repoussants, mais tout aussi intéressants. Je ne dis rien de plus, pour ne pas vous gâcher le plaisir de la lecture.

    Et puis nous avons l’univers magique, dans lequel j’irais bien faire un tour moi…. C’était tellement agréable… Enfin par moment… Dommage c’est de la fiction !

    Le livre se compose de 3 actes qui correspondent, chacun, à une étape de la vie de Laurelenn.

    Le dernier acte est le plus « poignant, je n’en dirais pas plus, mais mon cœur de mère a été touché.  La fin est inévitable malheureusement, mais elle m’a plu puisque finalement….

    Ah ha... vous croyiez que j’allais dire quelque chose… Lisez ce livre, c’est une merveille, de dépaysement, d’aventures… les loups sont méchants et le petit chaperon rouge aura bien du mal à ne pas se faire croquer…


    Bref, ce livre est à lire, voire dévorer, comme je l’ai fait. Gala de Spax est une auteure à découvrir. Elle joue avec nos nerfs et nos sentiments, dans ce livre ils sont mis à rude épreuve et j’en suis la première ravie. Merci à elle pour ce fabuleux voyage !!!

    Il ne me reste plus qu’à découvrir ses autres romans.

     

     

     

     

    Pin It

    3 commentaires