• LA LÉGENDE DU CELTE VOLANT / Les Larmes du Sanglours - Partie 1

           

     

    Bonjour amis lecteurs !

     

    Dans le cadre de mon nouveau projet "légendes de nos régions", j'ai un peu élargi la région,puisque je vous présente une légende celtique, mais écrite par un auteur bien de chez nous...

    Je vous présente aujourd'hui la première partie d'une légende écrite par Walter Katt et les Phénomènes de Corneghem sa page Facebook est Ici...

     

     

    Je ne saurais trop vous conseiller d'aller la visiter... elle est superbe !!!!

     

    LA LÉGENDE DU CELTE VOLANT / Les Larmes du Sanglours

    (première partie)


    "Promenons-nous dans les Temps Celtiques !

    Il était une fois, en Irlande, un barde itinérant qui se nommait Kalaël.
    Barde itinérant signifiait à l’époque qu’il louait ses services poétiques aux chefs de clans les plus offrants.

    Kalaël se présenta un soir à la cour du puissant Angus Mc Fioll, chef du clan des Mc Fioll. Mais il trouva un vieil homme accablé. Tassé sur son trône, Angus semblait un petit homme perdu au bord d’un abîme de tristesses. Aussi, le barde lui proposa son aide.

    Le vieux chef releva lentement sa tête couronnée de longs cheveux blancs et dit d’une voix lasse :
    - Si tu réussis à sauver mon clan, je te récompenserai au-delà de tout ce que tu peux espérer.

    Et Angus Mc Fioll raconta au barde son histoire et lui confia son grand secret :

    - Depuis de très nombreuses années, les princes, les rois et les empereurs de ce monde envoient leurs émissaires en Irlande afin de se procurer à prix d’or le Whiskey distillé par le clan des Mc Fioll. Car on dit que ce Whiskey est le nectar des Dieux. Et je possède le secret de sa distillation.
    Dans cette eau de vie… il y a les larmes du Sanglours !

    Le Sanglours est un animal mythique, dangereux, qui a le corps d’un ours et la tête d’un sanglier. Dans ma lointaine jeunesse, au cours d’un périlleux voyage, j’ai rencontré un Sanglours. C’était en Armorique, au plus profond de la forêt de Brekilien. Un légende rapporte que si l’on parvient à faire pleurer le Sanglours, il laisse la vie sauve au voyageur et lui offre ses larmes. Elles sont magiques !

    Je suis parvenu à faire pleurer la bête. Je lui ai raconté comment, au cours de mes chasses sanglantes, j’étripais les sangliers à mains nues. J’ai narré, dans le détail, comment je m’amusais à fouiller leurs entrailles, à déballer leurs tripes afin de les suspendre aux branches basses des conifères.
    Le Sanglours a pleuré et j’ai gonflé mon outre de ses larmes.

    De retour au pays, l’idée m’est venue de faire tomber une de ces larmes dans un tonneau de Whiskey. Et ce fut la révélation : une seule goutte pouvait transformer le Whiskey Mc Fioll en nectar divin. Et les années ont passé. La renommée de notre nectar s’est étendue loin au-delà de l’Irlande. Le nom des Mc Fioll a franchi les pierres de la Grande Muraille de Chine !
    Mais tout au long de ces années, goutte après goutte, l’outre s’est vidée.

    Aujourd’hui, ma gourde précieuse est flasque et sèche comme la poche de la cornemuse du sonneur breton mort de soif ! Le dernier tonneau de nectar à été mis en perce. Bientôt, il ne restera plus rien de la grandeur du Clan Mc Fioll. Car vois-tu, bien que je sache où trouver le Sanglours, je suis trop vieux et n’ai plus la force d’entreprendre un tel voyage. Alors, pour palier à ma défaillance, j’ai cherché un champion parmi mes barons. Mon espoir a été déçu. Même les guerriers les plus vaillants ont reculé en tremblant devant l’ombre du Sanglours. Personne n’ose relever le défi. Pourtant, ce que j’ai réussi montre que l’exploit n’est pas hors de portée d’un homme courageux et déterminé."

    (à suivre …)

    « Top Ten Tuesday (2)Les sorcières de Sallèles »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :